Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Atelier 18 (Victor Reynart)

[41] Ciou, illustratrice nécro kawaii.

5 Février 2020 , Rédigé par Victor Reynart Publié dans #Art

 

     En 2014, lors d'un job d'été durant lequel j'ai eu à ouvrir beaucoup de lettres pour en classer le contenu, des timbres atypiques (toujours en vente ici), revenant régulièrement parmi les classiques timbres rouges ou verts et les reproductions miniatures d'anciens tableaux, finirent par attirer mon attention.

 

La collection se nomme « Féérie astrologique ».

 

     Le style était curieux mais quelque chose me fascinait. Ça me rappelait plusieurs styles familiers, comme le manga ou Burton, sans pour autant correspondre précisément à l'un d'entre eux. J'ai donc cherché à en savoir plus et j'ai googlé le pseudo de l'artiste : Ciou.

 

Photographie de David Duchon Doris.

 

     Née en 1981 à Toulouse, elle a démarrée en mêlant pop art et Lowbrow, un style graphique né aux États-Unis à la fin des années 70, à Los Angeles. En voici un exemple :

 

Todd Schorr - Into the Valley of Finks and Weirdos (2003).

 

     En 2004, elle participe à l'exposition "Cute & Scary", dans la galerie Flux Factory de New York. Ce qui lui donne une visibilité mondiale et lui permet d'exposer aux quatre coins du monde par la suite.

     En 2009, elle intègre la galerie Kochxbos située à Amsterdam, aux Pays-Bas (qui la représente toujours aujourd'hui). Et après quelques créations pour cette dernière, elle illustre le livre Chat Siamois, un conte de Guillaume Bianco, à la fin de cette même année.

 

Un aperçu des visuels du livre.

 

     En 2014, elle sort un artbook appelé Ciou: Collected Works. Un recueil de ses créations graphiques jusque-ici et une présentation de son univers artistique.

 

La couverture de l'artbook.

 

     En 2016, Ciou réalise un ouvrage illustré reprenant le conte La Petite Poucette d'Hans Christian Andersen : Thumbelina (nom anglais du conte, l'original étant Tommelise en danois). Le livre est édité par Scutella.

 

Couverture du livre.

 

Une illustration provenant du livre.

 

     Enfin, en 2017 et 2018, Ciou auto-édite un artbook en deux volumes, intitulés A journey into fantasy et A journey into fantasy #2.

 

Couverture d'A journey into fantasy.

 

Couverture d'A journey into fantasy #2.

 

     Les influences de Ciou sont variées et confèrent un rendu « cabaret macabre » à ses œuvres. S'y mêlent un style kawaii japonais, le Lowbrow américain, un côté illustrations d'anciens contes européens et un maquillage marqué et sombre pour les yeux de ses personnages, rappelant ceux de la Fête des morts, au Mexique.

Bonus : La série de jeux vidéo Binding of Isaac possède un style semblable à celui de Ciou, toutefois plus épuré, plus cartoon. Mais avec ce même mélange kawaii/macabre.

 

La cover art de l'épisode Rebirth.

 

     Enfin, quant à sa technique graphique, il s'agit d'un mélange de collage de vieux papiers pour les fonds, d'acrylique pour les aplats de couleurs et d'encre noire pour les contours et les détails. À l'aide de stylos à cartouche d'encre de la marque allemande Rotring, une référence dans le milieu du dessin, connus pour la finesse et la qualité des traits qu'offrent leurs mines.

 

     Et pour conclure cet article, on peut trouver les œuvres de Ciou classées par année de création sur le site de la galerie Kochxbos. En voici une petite sélection :

 

Rouge Gorge (2009).

 

Nekro Kawae (2011).

 

Chat Siamois [76] (2013).

 

Edward the 3 eyed boy (2015).

 

The Misfits (2018).

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article